Slide Le mouvement des Junior-Entreprises Le mouvement des Junior-Entreprises est déjà reconnu comme le plus grand mouvement étudiant de France. Néanmoins, il continue de se développer années après années. Quelles sont donc les raisons du succès de ce mouvement ?

La Junior-Entreprise, une structure s’adaptant à vos besoins

Les Junior-Entreprises sont implantées dans le paysage de l’Enseignement Supérieur depuis 1967 et la création de la Junior ESSEC. Ensuite, s’est créée en 1969 la Confédération Nationale des Junior-Entreprises avec 6 Juniors fondatrices toutes provenant d’écoles de commerce : ESSEC, ESC Bordeaux, Nice, Amiens, Montpellier et Rouen.

Depuis plus de 50 ans, les Junior-Entreprises proposent leurs prestations à tout type de client : de l’auto-entrepreneur qui souhaite se lancer, aux grands groupes, en passant par les administrations publiques, les Junior-Entreprises sont présentes pour accompagner les différents acteurs de l’économie dans leurs projets.

Si les entreprises font confiance aux Junior-Entreprises c’est pour leur belle diversité couvrant un large choix de prestations. Nous retrouvons des prestations en marketing, aéronautique, en ingénierie, en développement web pour en citer que quelques-uns.

C’est aussi car les Junior-Entreprises évolue dans un cadre très réglementé. Ces structures sont des associations loi 1901 qui reçoivent des audits annuels par la Confédération Nationale des Junior-Entreprises afin de s’assurer de leur bon fonctionnement et du respect du cadre légal si particulier les régissant.

Si certains voient la jeunesse des étudiants comme un handicap, d’autres se tournent vers les J.E. car elles sont à la recherche d’un regard nouveau, du regard des actifs de demain. C’est donc un moyen pour elles d’obtenir des solutions innovantes cassant les codes établis. La jeunesse et le dynamisme des étudiants est un réel avantage car ceux-ci sont plus réactifs, disponibles 7j/7 avec des horaires plus flexibles.

Le Junior-Entrepreneur, un profil atypique que les entreprises recherchent.

Si ce mouvement est si renommé, c’est aussi parce que celui-ci est composé par des profils atypiques. Des profils qui ne pensent pas comme les autres. Des profils engagés et volontaires, convaincus que les connaissances théoriques ne suffisent pas à préparer son avenir professionnel. Des profils curieux à la recherche de nouveaux apprentissages.

Dans ce mouvement, il existe deux rôles distincts. Le premier est celui d’administrateur, celui-ci étant chargé de gérer quotidiennement la structure ainsi que les projets qui se présentent à elle. Le second rôle est celui de consultant, celui-ci réalise des missions rémunérées par la J.E..

Durant son expérience J.E., le Junior-Entrepreneur apprend le travail en équipe et la prise d’initiatives dans le but de faire avancer sa structure. Il apprend également à traiter avec des professionnels, lui apportant un sens des responsabilités, de la rigueur et de la réactivité.

Les différents congrès auxquels est convié le Junior-Entrepreneur (au nombre de quatre : deux congrès régionaux et deux congrès nationaux) lui permettent de compléter sa montée en compétences. En effet, des formations sont dispensées lors de ces congrès par les partenaires premium du mouvement (BNP Paribas, ALTEN, EY et Engie) mais également par les membres de la Confédération Nationale des Junior-Entreprises.

Le profil du Junior-Entrepreneur est parfaitement adapté au fameux credo des recruteurs : learning by doing. Ces derniers valorisent de plus en plus la pratique à la théorie. En d’autres termes, les recruteurs privilégient de plus en plus les expériences professionnelles aux diplômes. Cela ne diminue pas l’importance des diplômes sur les CV mais augmente celle des expériences pratiques.

Ainsi, en agrémentant son parcours étudiant d’une expérience en Junior-Entreprise, le Junior-Entrepreneur façonne son parcours afin d’optimiser son employabilité dans le futur. Cette tendance se confirme dans les chiffres puisque 70% des Junior-Entrepreneurs trouvent leur premier emploi avant la fin de leurs études.

Le mouvement des Junior-Entreprises, un mouvement en constante croissance.

Comme dit précédemment, le mouvement des Junior-Entreprises représente aujourd’hui le plus grand mouvement étudiant de France. Et cela n’est pas près de s’arrêter ! En 2019, le mouvement a accueilli 15 nouvelles structures permettant d’atteindre la barre symbolique des 200 structures disséminées dans 83 villes à travers l’Hexagone.

Si ce mouvement a d’abord été lancé uniquement par des écoles de commerce, le visage du mouvement a drastiquement changé depuis. En effet, en 2019, 55% des structures du mouvement venaient des écoles d’ingénieures. Nous notons également l’émergence des structures universitaires puisqu’elles représentent désormais 20% des structures appartenant au mouvement reléguant les écoles de commerce en 3ème position. Nous n’oublions évidemment pas les structures dites « exotiques ». Finalement, la force de ce mouvement est bien la diversité qu’il propose.

En 2019, nous comptons 50 Junior-Créations qui souhaitent se développer pour atteindre le statut de Junior-Initiative puis de Junior-Entreprise. Beaucoup d’autres structures sont aux portes du mouvement et font les démarches afin de passer leur audit de passage de marque pour devenir une Junior-Création. Ces dernières permettront au mouvement de couvrir un spectre toujours plus large de prestations à disposition des entreprises. Comme par exemple, Végéprojet Junior Etudes spécialisée dans l’horticulture et le paysage que nous parrainons afin de l’assister dans son ambition de devenir une Junior-Création. Cela est révélateur des perspectives d’avenir du mouvement qui apparaissent brillantes.

Le mouvement continue de gagner en popularité auprès des étudiants. Sur l’année 2019, 3 000 étudiants supplémentaires ont rejoint le mouvement des Junior-Entreprises permettant de dépasser le cap des 25 000 étudiants renforçant sa position de plus grand mouvement étudiant en France. Du côté des administrateurs, nous avons également noté une belle augmentation de 500 étudiants passant de 3 000 à 3 500 administrateurs.

Si les étudiants s’impliquent et font toujours plus confiance au mouvement des Junior-Entreprises, c’est également le cas des entreprises. En effet, nous avons pu constater en 2019 une augmentation de 17% du chiffre d’affaires du mouvement par rapport à l’année précédentes passant d’environ 8 millions d’euros à environ 9,5 millions d’euros.

Alors si toutes ces entreprises font confiance aux Junior-Entreprises, pourquoi pas vous ?

Slide Vous avez un projet ?
Donnons-lui vie ensemble
1 Rue Joseph Lakanal, 49100 Angers
bonjour@esscajuniorconseil.com
+33 (0)2 41 73 18 47
Nos Partenaires ENGIE Saint-Gobain Junior ESTACA Wishibam Tous droits réservés - ESSCA Junior Conseil - 2020